logo revue contacts *  
*
REVUE FRANÇAISE DE L'ORTHODOXIE
 
line decor
   Revue-Contacts.com  
line decor
CONTACTS n°59-60, XIXe Année, Juillet - Décembre 1967 - Revue française de l'Orthodoxie : Sommaire - Liminaire

 

Pour consulter un autre sommaire des archives de Contacts, remontez à la série des numéros 261-270.

 

Archives des sommaires
 
 

Contacts, n° 59-60

XIXe Année
Juillet - Décembre 1967
 


LIMINAIRE 59-60


Les Journées théologiques de Massy existent depuis trois ans. Elles sont préparées à Paris par des rencontres mensuelles. Elles réunissent chaque année au mois de mai, pour deux ou trois jours, dans la maison d'étudiants de la CIMADE, à Massy, maison dont Paul Evdokimov est le directeur, des orthodoxes de plusieurs nationalités, diplômés de théologie, qui séjournent en France pour compléter et spécialiser leurs connaissances, le plus souvent pour mener à bien une thèse. En 1967, elles ont été consacrées à l'éclairage que l'Orthodoxie peut donner aux problèmes les plus actuels de la société et de la technique. Nous publions dans ce numéro spécial, en même temps que la prédication prononcée le dimanche 7 mai, devant tous les participants, par le P. Lev Gillet, trois études, de Paul Evdokimov, Nikos Nissiotis et Olivier Clément, qui, sous une forme résumée, ont été présentées à ces Journées.


Les auteurs des articles que l'on va lire n'ignorent ni les lacunes de leur recherche, ni que celle-ci pose plus de problèmes qu'elle n'en résout. Ils voudraient simplement mettre en place quelques repères pour une pensée orthodoxe vivante qui, enracinée dans la Tradition, ne se bornerait pas à répéter, serait-ce avec érudition, mais tenterait, à ses risques et périls, d'ouvrir des voies nouvelles en s'associant d'une manière originale au labeur contemporain de l'œcuménisme.


Il est temps, et l'Orthodoxie peut y aider, de sortir de l'opposition entre le progressisme et l'intégrisme, entre une volonté de « servir le monde » qui finit par disqualifier la prière, la vie profonde, le sens de la Résurrection et de la sainteté, et une défense du mystère, de l'intériorité, trop souvent grevée de peur et de mépris, voire menacée par la schizophrénie. A l'école des Pères et des grands philosophes religieux de l'Orthodoxie moderne, nous devons approfondir simultanément, dans une féconde réciprocité, le réalisme mystique et liturgique de notre Eglise et un amour actif, capable de répondre aux urgences de notre époque. Toute séparation, toute opposition seraient mortelles. Trop longtemps, le traumatisme de la révolution russe a empêché beaucoup d'orthodoxes de regarder en face la dimension sociale que les Pères donnaient aussi à l'amour du prochain, l'exigence de partage qu'ils mettaient dans l'aumône et dans une pratique ascétique apparemment individuelle comme le jeûne. Trop longtemps nous avons oublié, ivres de mots, que la transfiguration du monde doit s'appliquer à notre labeur quotidien, lumière de notre croix, certes, mais aussi source d'un service inventif, génial, de la vie et de la beauté. Orthodoxes ici et maintenant, nous devons l'être, avec nos frères chrétiens, pour les hommes d'ici et de maintenant et, si possible, de demain et de toute la terre. Nous appelons la jeunesse orthodoxe de la Dispersion, mais aussi de Grèce, du Proche-Orient, des pays de l'Est, notamment de Russie, à s'associer à notre recherche. Aujourd'hui une théologie qui ne s'exprimerait pas dans une anthropologie et une cosmologie serait une foi morte. Une spiritualité de l'homme et de l'univers qui, à son tour, ne s'exprimerait pas dans un style de vie serait jeu verbal. Seul le style peut vaincre le « cybernanthrope » qui nous menace. Et le style n'est pas — ou pas seulement — affinement individuel, mais force personnelle enracinée dans la Résurrection et capable d'animer tout l'homme, y compris ses dimensions sociales, artistiques, scientifiques et techniques. Le temps est venu de créer.




Contacts


haut

 
 
 
 

*

Sommaire du n° 59-60
XIXe Année
Juillet - Décembre 1967

Sommaire

Liminaire
[p. 185-186]

Au gué de Jabbok                     [p. 187-189]
Archimandrite Lev Gillet

L’Eglise et la Société. La dimension sociale de l’ecclésiologie orthodoxe
[p. 190-231]
Professeur Paul Evdokimov
    - Eglise. Conscience morale de l’humanité
[p. 193-194]
   - Le Nouveau Testament             [p. 194-197]   
    - L’époque apostolique
[p. 197-199]
   - L’Histoire
[p. 199-207]
    - L’Ethique sociale                      [p. 207-212]
    - Théologie de la révolution        [p. 212-214]
    - Tragique du combat et esprit de discernement
[p. 214-216]
    - L’enseignement patristique      [p. 216-223]   
   - Les approches chrétiennes de la solution
[p. 223-231]

Le sens théologique de la révolution technologique et sociale. Le débat œcuménique sur les relations entre l’Eglise et la Société
[p. 232-251]
Professeur Nikos Nissiotis

Le sens de la terre. Notes de cosmologie orthodoxe
[p. 252-323]
Professeur Olivier Clément
    - Introduction : La cosmologie, gnose ecclésiale
[p. 252-256]
    - I. Le mystère de l’être créé
[p. 256-270]
    - II.  La cosmologie et l’histoire du salut
[p. 270-299]
   - III. Technique et Résurrection  [p. 299-323]

Chronique
• Catéchèse par correspondance
[p. 324]
• « Eglise Orthodoxe Française » ou « Eglise Catholique-Orthodoxe
 de France »
[p. 324-328]
• Au sujet des ouvrages recommandés
[p. 328-329]
• Chaire d’œcuménisme (Faculté de Lyon)
[p. 336]

Bibliographie
Renouveau communautaire et unité chrétienne – A. Perchenet
[p. 330-333]
Oecumenica  - Centre Œcuménique de Strasbourg
[p. 334]

Table des matières du tome XIX (année 1967)
[p. 335-336]





haut

 


 







line decor
Qui sommes-nous || Le dernier numéro || Archives || Acheter / S'abonner || Nous contacter
line decor